Un autre regard sur la ville : des photos exceptionnelles !

Il s’appelle Loïc Vendrame, il a 26 ans et habite Lyon. Sa passion : la photographie d’architecture graphique et minimaliste. Concrètement, cela signifie qu’il arpente la ville et repère formes géométriques, lignes de fuite et symétries au sein des décors urbains. Le style qui résulte de cette exploration visuelle est abstrait et hallucinant !

loic11

En découvrant le travail de cet artiste, vous ne verrez plus jamais les façades d’immeubles et les cages d’escaliers de la même manière ! Précisons dès maintenant que le fameux Photoshop n’intervient nullement dans la réalisation de ces oeuvres.

Avec les photos de Loïc Vendrame, adieu grisaille et monotonie, les villes retrouve leurs couleurs et leurs attraits. En route  donc pour une visite guidée touristique en compagnie de l’artiste lui-même.

loic

« L’architecture contemporaine me permet d’exprimer ma créativité, en trouvant des angles de prises de vue, en jouant avec des formes et des lignes qui peuvent montrer autre chose que la nature initiale du bâtiment photographié. Les environnements urbains sont en constante évolution, et ce sont généralement les nouvelles constructions qui m’inspirent le plus. Les bâtiments avec beaucoup de volumes et de couleurs sont mes priorités. »

loic8

Que l’on ne pense pas cependant que seules les nouvelles constructions trouvent grâce aux yeux du photographe urbain. Ce dernier explique plus précisément quelles ont été et sont désormais ses influences. Comme dans toute démarche artistique, les inspirations varient avec le temps.

loic1

« À mes débuts photographiques, j’ai été très attiré par la période Art nouveau et Art déco. Puis, plusieurs grands architectes ont inspiré mon travail : d’abord Le Corbusier, puis des architectes plus contemporains comme Santiago Calatrava, Zaha Hadid, Norman Foster. Et des architectes qui travaillent la couleur comme Manuelle Gautrand, l’agence Sauerbruch Hutton ou encore X-TU architectes. »

Pour préparer son travail, il arrive que Loïc fasse du repérage sur internet, mais le plus souvent il se rend directement sur place et flâne pendant plusieurs heures à la recherche du cliché qui lui convient. Il précise :

« La lumière est un facteur clé à prendre en compte : il faut connaître l’exposition du bâtiment et choisir la meilleure heure pour le photographier selon le rendu souhaité. Je photographie principalement par beau temps, avec un ciel bien bleu. J’aime aussi jouer avec les nuages quand j’arrive à en isoler un et le mettre dans ma composition. »

loic2

En plus d’être photographe, il est parfois nécessaire que l’artiste soit aussi un peu acrobate ou cascadeur ! En effet, le manque de recul, des obstacles dans le champ de vision sont autant de contraintes avec lesquelles Loïc doit composer lorsqu’il cherche le cadrage de ses photos.

loic5

Nous disions en introduction que Loïc était originaire de Lyon en France, mais il ne se limite bien sûr pas uniquement à cette ville pour s’adonner à sa passion. Melbourne en Australie est selon lui la ville la plus intéressante qu’il ait visitée et photographiée jusqu’à présent.

Une fois que les photos ont été prises, l’artiste utilise le logiciel Lightroom pour les développer, mais explique passer peu de temps en post-production : « J’ai appris avec le temps à m’appliquer au mieux lors de la prise de vue, pour avoir le moins de travail à faire sur la photo par la suite. Il est parfois compliqué, voire impossible, de reprendre certaines photos si l’on n’a pas fait attention à ce moment-là. »

loic6

De simple passion, ce fabuleux travail photographique pourrait devenir une profession pour le jeune lyonnais. Loïc Vendrame a déjà participé à des concours et des expositions et rêve maintenant de proposer son travail à des cabinets d’architecture.

loic4

Comments

comments

Vous aimerez aussi...

Menu Title