Leur passion… les coquillages !

On appelle ça la conchyliologie et ses adeptes sont regroupés au sein d’une association qui compte environ 600 membres. Beaucoup de ces fins connaisseurs se retrouvent chaque année lors de la Bourse Internationale de coquillages et fossiles qui se tient depuis trois décennies en Alsace.

coquillages 6

L’on y trouve 240 mètres linaires d’exposants qui offrent des coquillages variés. Toutefois, on voit peu de grosses pièces que peu de gens sont enclins à acheter. On leur préfère de petits coquillages à 1 ou 2 euros qui sont un moyen d’intéresser les jeunes et de convaincre les gens de se lancer dans une collection.

coquillages

Quelques pièces remarquables ornent tout de même les tables, telles ces cypraeidae (communément appelées porcelaines) dont les prix varient de 40 à 1350 euros.

coquillages4

Comme pour toute collection, la rareté vaut cher ainsi que l’explique Monsieur Jaux, l’un des concessionnaires : « Une fois que vous avez quasiment tout dans une famille, ce qui vous manque, c’est ce qui est le plus rare. Et ce qui est rare, ça coûte cher ». Mais, il précise également que « les coquillages rares n’existent pas. Ils existent simplement tant qu’on n’a pas trouvé leur niche écologique. Moi, j’ai dans ma collection une coquille que j’ai achetée 360 francs et dix ans avant, elle valait 40 000 francs. Donc des fois, ça sert à rien de se jeter ! La rareté n’existe pas. »

Sur le marché des coquillages, la fluctuation est donc une règle  à considérer.

coquillages7

En parcourant les allées de l’exposition, on peut par exemple croiser Christophe, le chargé de communication de l’association qui travaille actuellement à la rédaction d’un ouvrage consacré aux conidae.
Son voisin, heureux propriétaire d’un pacificus d’exception, explique avec passion : « Ils sont tous prédateurs. On a réussi à extraire le venin d’un cône et on l’a synthétisé. On fait maintenant une drogue qui s’appelle le Prialt, qui est un analgésique extrêmement puissant, 1000 fois plus puissant que la morphine. »

Les deux amis concluent en précisant que certains de ces coquillages, bien que de petites tailles, sont dangereux et dans certains cas mortels pour l’homme.

coquillages3

Un peu plus loin dans la même allée, un italien nommé Clemente Rebora proposes des pièce à 5 euros dans de grands bacs en plastique. De moins en moins collectionneur et de plus en plus marchand, ce spécialiste participe à toues les expositions européennes. Il est une exception, car les foires de coquillages sont plutôt des rassemblements presque familiaux, car tous les collectionneurs se connaissent plus ou moins.

coquillages2

Patrick Cazalis est aussi de la partie. Sa collection personnelle comporte environ 65 ooo pièces, ce qui constitue l’une des plus belles collections privées du Monde et une des plus importantes d’Europe ». Avec une forte émotion dans la voix, il explique : « Je me sépare de ma collection, malheureusement, pour la seule raison qu’aucun de mes enfants ne s’y intéresse. C’est un phénomène récurrent dans la société, que ce soit dans les minéraux, en entomologie, dans n’importe quel type de collection, les jeunes ne veulent pas prendre la suite ».

Le désintérêt des jeunes générations pour cette activité est confirmé par tous. Il faut donc songer à se séparer de ces collections constituées pendant des années. Mais certains ont en tête d’autres options que cette douloureuse séparation, comme, par exemple, l’allemand Peer Schepanski.

coquillages5

Pour lui, l’enthousiasme est toujours là et il s’apprête même à ouvrir un musée de la conchyliologie. Il veut ainsi sensibiliser les jeunes et déclare : « Je veux faire un musée différent, pour que les enfants apprennent à connaître les océans. Parce que personne ne peut voir à ces profondeurs, à part les sous-marins. Mais aussi à cause de la pollution. Le plastique, qui devient du microplastique, entre dans la chaîne alimentaire. Mais encore plus à cause du CO2 des avions, des l’industrie, de l’activité humaine. Ça rend l’eau plus acide. Le pH de l’eau, de 7,5, bascule dans l’acidité. Ce qui signifie que tous les animaux à carapace calcaire se dissolvent dans l’eau. Donc d’ici dix ans, la chaîne alimentaire sera de plus en plus petite… C’est un gros problème. Il faut mettre les gens au courant ! »

Une passion pour les coquillages qui dépasse de loin le simple attrait de constituer une collection.

coquillages1

Comments

comments

Vous aimerez aussi...

Menu Title