Les arts martiaux originaires du japon sont désormais pratiqués partout dans le monde !

Originaires du Japon, les arts martiaux sont désormais facilement praticables partout dans le monde. Les 6 principaux arts martiaux regroupés sous le terme générique « Budô » sont l’aikido, le judo, le kendo, l’iaido, le karaté et le kyûdo. Lequel choisirez-vous pour entraîner simultanément votre physique et votre mental ?

Pour vous aider à faire votre choix, voici les principales choses à savoir concernant chacune de ces pratiques.

L’aikido

C’est un art martial qui consiste à canaliser la force de l’adversaire afin de pouvoir la retourner contre lui au moment opportun. Ceci a pour but de ne pas s’opposer de manière frontale à quelqu’un.

budo

Cette discipline qui a été crée dans les années 20 par Morihei Ueshiba (1883-1969) permet de forger le caractère d’un individu en accord avec le préceptes de la nature.

Inutile de chercher des compétitions d’aikido, il n’en existe pas, car l’objectif ici n’est pas d’atteindre la perfection, mais de progresser perpétuellement dans le travail que l’on effectue sur soi-même pour neutraliser une attaque en utilisant un minimum de force.

Le judo

C’est certainement l’art martial japonais le plus populaire. Son nom signifie « voie de la souplesse » et c’est un fait lorsque l’on voit des compétitions de judo que cette qualité est primordiale pour pratiquer ce sport inventé par Jigoro Kano en 1882.

budo1

Dans le judo, les techniques pratiquées au sol prédominent, on vise à y projeter l’adversaire afin de pouvoir le contrôler. Cette discipline devenue olympique est très intense.

Le kendo

Cet art martial est une version moderne de l’art du sabre des samouraïs (le kenjutsu ). Pour le pratiquer , on utilise des armes en bambou appelées shinai ainsi qu’une armure, le bôgu.

budo2

Ce que l’on recherche avec le kendo est la transformation de ce qui était un art destiné à tuer en une manière de développer sa force mentale. Les techniques sont très précises.

L’iaido

Cet art est parfois simplement appelé « iai ». Sa pratique se concentre autour de la manipulation d’un sabre. Le but est de dégainer ledit sabre de son fourreau de la manière la plus parfaite, en contrôle total et avec une fluidité extrême pour frapper son adversaire en un seul coup. Des gestes précis suivent permettant d’essuyer le sang et de rengainer le sabre.

budo3

Bien sûr, très rares sont ceux qui pratiquent l’iaido avec un sabre réellement aiguisé (shinken), la plupart utilisent plutôt un sabre émoussé (iaitô). Lorsque l’on débute, le sabre est tout simplement en bois (bokken).

Une particularité de l’iaido réside dans le fait que le mouvement débute dans la position assise. Ensuite, le combattant se relève, enchaine ses mouvements et replace finalement le sabre dans son fourreau.

Le karaté

Cet art martial est lui aussi très répandu. Il vient d’Okinawa que l’on appelait à l’époque les îles Ryûkyû et qui étaient alors indépendantes.

Les techniques héritées de ces îles ont été peu à peu modifiées sous l’influence d’arts martiaux chinois.

budo4

Ici, ce sont les différentes parties du corps qui interviennent comme autant d’armes pour se défendre ou attaquer. On utilise les pieds, les genoux, les coudes, la main ouverte ou fermée, les avant-bras, et même les doigts.

Le karaté est en constante évolution et différents styles se distinguent avec chacun des prises, des projections, des blocages, des clés et des coups portés spécifiques.

Les karatékas, selon leur niveau, possède une ceinture de couleur symbolisant leurs aptitudes.

Le kyûdo

C’est un art martial qui enseigne la maîtrise de l’arc.

Jadis, l’arc et les flèches étaient des armes employées par les samouraïs. Avec le temps, cette pratique est devenue plus cérémoniales. Effectivement, elle peut s’apparenter à une sorte de danse, car les pratiquants réalisent de véritables chorégraphies.

budo5

On vise ici à n’utiliser qu’un minimum de tension musculaire et un maximum d’énergie spirituelle. C’est ainsi seulement que l’on parvient à envoyer la flèche dans la cible. Sérénité de l’esprit et équilibre du corps sont les qualités en jeu dans le kyûdo.

Comments

comments

Vous aimerez aussi...

Menu Title