Des baleines plus anciennes que le célèbre roman ‘Moby Dick’ existent encore dans la mer

Avec la sortie du film «Moby Dick », maintenant dans les théâtres, beaucoup de gens sont en train de parler de Moby Dick, le célèbre roman publié en 1851 qui a inspiré le film.

Les discussions ont également porté sur le fait qu’il y a effectivement des baleines errant la mer et qui existaient  avant la publication du roman – ce qui signifie qu’elles sont âgées d’au moins 164 ans!

Baleine-Moby-Dick-1

Alors que la plupart des espèces de baleines vivent longtemps, comme l’être humain, les baleines boréales peuvent vivre jusqu’à plus de 200 ans.

Grâce à une collaboration entre les chercheurs et les baleiniers traditionnels d’Inupiat (peuple d’Alaska), qui peuvent toujours chasser des baleines légalement pour survivre, les scientifiques ont utilisé des acides aminés dans les yeux des baleines et des fragments de harpon qui ont été insérés dans leurs carcasses pour déterminer leur âge.

Ils ont découvert au moins trois baleines boréales qui vivaient avant 1850.

Baleine-Moby-Dick-2

Ce qui est assez remarquable, compte tenu que l’espèce était en voie d’extinction il n’y a pas si longtemps. En effet, il ya 34 ans, les chercheurs comptaient seulement 1200 baleines. Avant leur exploitation commerciale, le nombre était estimé à 30.000 – 50.000.

Aujourd’hui, le nombre est entre 7.000 à 10.000 – une amélioration significative mais leur situation est toujours assez précaire, faisant de ces quelques baleines anciennes des espèces très précieuses.

Elles tirent leur nom de leur énorme crâne, en forme d’arc qui mesure plus de 5 mètres de longueur – environ 30 à 40 pour cent de la longueur totale de leur corps. Le crâne large et fort, permet à l’animal de percer la glace épaisse avec sa tête.

Baleine-Moby-Dick-3

Moby Dick, comme vous le savez, n’a pas été une baleine boréale, mais un énorme cachalot albinos.

Grâce aux efforts de conservation, les cachalots sont maintenant l’un des espèces les plus peuplés des mammifères marins géants.

Cependant, nos grands copains aquatiques sont toujours menacés par l’industrialisation, y compris le pétrole en cours dans l’Arctique et la Grande baie australienne.

Même si ces grandes compagnies pétrolières comme Shell et BP parviennent à ne pas déborder des millions de gallons de pétrole brut nocifs dans l’eau, l’acte de perçage seul est susceptible de blesser ou de tuer des millions d’animaux, y compris les baleines ; et le dynamitage affecte leurs tympans, ou pire encore.

Comments

comments

Vous aimerez aussi...

Menu Title