À la découverte des mini-majorettes belges !

La majorette est une îcone dans l’imaginaire de nombreuses personnes et un but à atteindre pour de nombreuses jeunes Américaines.

Parcontre, en Europe et plus particulièrement en Belgique, les groupes de majorette soulèvent mois l’enthousiasme de la part du public et l’on peut y voir la disparition d’un certaine forme de folklore.

majo7

Pourtant, plusieurs centaines de petites filles s’adonnent encore à cette passion et plusieurs groupes d’une quarantaine de majorettes évoluent toujours dans les petites villes lors des carnavals et des processions. Les majorettes existent bel et bien pour leur propre plaisir, mais également parce-qu’elles continuent de recevoir régulièrement des invitations à participer à des événements multiples et variés.

majo9

Les jeunes filles sont toujours très fières d’être majorette et leurs parents le sont tout autant si ce n’est plus. C’est une façon pour elle de se divertir et de s’échapper du quotidien parfois un peu gris. En participant à des spectacles, elles ont ainsi quelque chose à quoi se raccrocher.

majo8

Chaque semaine, les mini-majorettes s’entraînent deux fois : échauffements, chorégraphies. À cet aspect sportif s’ajoute un côté plus artistique puisque les groupes de majorettes répètent aussi avec les musiciens qui les accompagnent.

majo2

Les mini-majorettes sont véritablement bien implantées dans les petites villes de Belgique.

Comments

comments

Vous aimerez aussi...

Menu Title