2015, c’est terminé ! Retour sur les plus belles pochettes d’albums de l’année !

Certaines sont psychédéliques, d’autres sont franchement drôles, parfois elles sont réconfortantes ou tout simplement sublimes, les pochettes d’album sont multiples et variées. Tour d’horizon de l’année 2015 dans ce domaine que le streaming et le téléchargement sont loin de faire disparaître !

Avec la dizaine de pochettes qui suivent, voici de quoi réjouir les yeux… et les oreilles !

pochette1Pour la pochette de son nouvel album Tame Impala, le groupe australien Currents s’est offert les services de de Robert Beatty. Cet artiste américain a signé les pochettes de nombreux chanteurs. Le résultat est magnifique !

Parlant de Magnifique, c’est justement le titre du cinquième album de Ratatat dont les membres Evan Mast et Mike Stroud ont réalisé eux-même ce collage de croquis très réussi.

pochette2

Snoop Dogg pour sa part s’est amusé avec son Bush (buisson en anglais) pour une pochette haute en couleurs !

pochette3

Simple et efficace, la pochette de In Colour de Jamie XX qui explique « avoir voulu un spectre de couleurs qui représentent l’ensemble des disques qu’il a sortis, parce que cet album a plein de tons et tonalités différentes ». Mission accomplie !

pochette4

De leur côté, c’est une photo prise dans leur village natal de Castleton en Angleterre que les deux frères de Drenge ont choisi pour illustrer la pochette de leur album Undertow. “La voiture, les bois, cette sensation d’être coincé, ce sont des thèmes récurrents dans nos chansons. Ce disque, c’est la recherche d’une issue”, explique le guitariste du groupe. Belle photo, bonne musique, un duo gagnant !

pochette9

C’est aussi une photo, mais plus revendicative qu’a choisi Kendrick Lamar pour son To Pimp A Butterfly.  « Sur cette pochette, c’est moi et mes gars devant la Maison-Blanche. Ce sont tous des gens avec qui j’ai grandi, leurs enfants. Allongé sur le sol, c’est un juge. Ces gens sur la couverture sont considérés comme une menace pour la société alors que ce sont des gens bien, un produit de leur environnement. Et l’unique personne qui leur donne cette image négative, c’est le juge. Seul Dieu peut juger ces gens-là, et pas une simple personne avec un marteau de président » explique le rappeur américain.

pochette11

Un autre rappeur a beaucoup fait parler de lui en 2015 grâce à sa musique et cette fameuse pochette ! Il s’agit bien sûr de Drake avec son If You’re Reading This It’s Too Late. L’artiste canadien s’est fait remarquer avec une pochette qui puise son inspiration dans le mouvement Dada. On doit cette réussite à l’artiste de rue new-yorkais Jim Joe dont l’écriture orne la pochette du dernier opus de Drake.

pochette13

Le dessin permet lui aussi la création de pochettes dont on se souvient longtemps. C’est le cas de celle de Dan Deacon pour Gliss Riffer réalisée par son amie l’artiste Joanna Fields.

pochette16

Alors que Joanna Fields a tout simplement puisé dans ses archives pour en extraire le dessin ci-dessus, l’histoire de la pochette du disque Mr. Wonderful d’Action Bronson est un peu plus rocambolesque. En effet, Action Bronson suivait de près l’artiste FRKO et se disait à chaque nouvelle image postée par le talentueux dessinateur que celui-ci illustrait tout naturellement ses chansons. Sans l’avoir jamais rencontré, Action Bronson a décidé de lui faire parvenir une photo de… Jean Claude Van Damme ! Le résultat a été largement à la hauteur de ses attentes avec cette pochette où la pose de JCVD est exactement reproduite. Grandiose !

pochette22

Une dernière pochette, mais pas des moindres, celle de Nicolas Godin pour son premier album solo Contrepoint. C’est tout près de lui vers sa fiancée, la brésilienne Iracema Trevisan (la bassiste du groupe CSS) que s’est tournée Nicolas Godin pour cette pochette qui n’est pas seulement sexy. Effectivement, la belle explique :  « On voulait quelque chose qui marche en miniature, que l’on puisse identifier tout de suite lorsque l’on écoute l’album sur Deezer ou sur Apple Music. On consomme aujourd’hui beaucoup la musique de manière digitale, il fallait le prendre en compte. C’est sûrement mon côté pragmatique qui est ressorti dans ce choix. »

pochette6Place désormais à 2016 !

 

 

Comments

comments

Vous aimerez aussi...

Menu Title